Comme vous avez dû le remarquer, depuis mes débuts sur ce blog, je me suis énormément amélioré en matière de jardinage. Avant, je rechignais pour effectuer la moindre tâche d’arrosage lorsque ma femme s’absentait. Maintenant, je l’interdis d’approcher les plantes, je suis très possessif avec elles et je m’en occupe comme de ma propre descendance. Je leur donne même du compost pour qu’elles  grandissent le plus sereinement possible, sans manquer de rien.

Le compost présente deux avantages : recycler les déchets issus du jardin et de la cuisine tout en améliorant la résistance des plantes aux maladies et aux parasites. Pour fabriquer votre compost, rien de plus simple. Il faut d’abord faire plusieurs couches de déchets humides et les recouvrir d’une couche de déchets secs. Vous pouvez utiliser un bac à compost ou un coin de votre jardin pour laisser fermenter votre compost. Ensuite, laissez la température du compost augmenter durant quelques jours. Celui-ci doit être chaud et humide à l’intérieur, si le mélange de déchets est trop sec, vous pouvez y ajouter de l’eau. Après quelques jours, retournez votre compost et mélangez-le régulièrement afin que les micro-organismes se développent plus rapidement. Régulièrement, ajoutez-y des déchets « frais » et humides tels que des branches, des copeaux, des écorces… etc. Normalement, au bout de 8 mois environ, votre compost sera prêt à être utilisé au jardin.

 

compost_jardinage